23 ♥

Mon premier polo

J'avais envie depuis longtemps de coudre un polo (pour changer du trio chemises/pantalons/caleçons), surtout en voyant ceux de Nabel, mais deux obstacles me freinaient : devoir acheter un magazine pour un seul patron et la réticence du destinataire (qui ne voulait que des chemises/pantalons/caleçons). Et puis subitement, le ciel s'est éclairé : La maison Victor a sorti le patron en pdf et le dernier polo Armor Lux de Monsieur s'est couvert de petits trous et déchiré au ras d'une couture. Il s'est dit alors que la qualité d'une maille polo au mètre ne pouvait pas être pire, en beaucoup moins cher, que celle de la confection. J'ai sauté sur l'occasion, lui ai montré les couleurs disponibles à l'Atelier de la création et le lendemain, je me rendais en boutique (cerise sur le gâteau, ma fille m'a imprimé les deux planches A0 entre deux plans, petit écart qu'elle s'autorise une fois par an)

J'ai trouvé les explications confuses, notamment l'emploi d'abréviations et de lettres qui obligent à se reporter sans cesse au plan de coupe. Les pas-à-pas de Nabel m'ont sauvée de la migraine ! Je suggère juste de piquer le petit rectangle au bas de la patte de boutonnage à la fin, après avoir cousu le col et surpiqué ladite patte, sinon je ne vois pas comment les deux piqures peuvent se rejoindre. Je n'ai pas eu de difficultés, si ce n'est un peu de perfectionnisme qui m'a fait beaucoup jouer du découd-vite. Mais pour une fois, je suis très satisfaite de mes finitions !

La taille est parfaite, je rallongerai peut-être le prochain de quelques centimètres (au moins le dos). Un mètre de maille polo m'a suffi (en 155 de large)

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Ils aiment ce projet