23 ♥

Ma robe Atlas première du nom

Ça y est, le mojo de la couture est revenu et j'ai cousu cette petite robe Atlas en quelques jours.

Rien de compliqué pour ce modèle, mais des finitions qui méritent qu'on s'en affranchissent et une vigilance à avoir au moment du montage des poignets de manche longue.

Je détaille tout sur le blog.

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

ViviB (il y a 4 mois, 3 semaines)

Elle est canon ! 

Sylvaine (il y a 4 mois, 3 semaines)

Très jolie robe! J'aime beaucoup son côté rétro avec ses petits plis si raffinés. Tu dis, sur ton blog, que ce sont des plis "nervures" , je croyais qu'ils étaient "religieuses", peux-tu m'expliquer la différence?

lucie_mdhda (il y a 4 mois, 3 semaines)

@ViviB : Merci !

@Sylvaine : Alors, je n'étais pas certaine de l'appellation du coup je suis allée faire quelques rapides recherches. Il semble que les plis religieuses soient exclusivement horizontaux (pour orner le bas d'une jupe ou d'un jupon par exemple) et que le pli recouvre la couture du pli précédent. C'est le cas sur les poignets de manches. Ce qui fait que je rechigne à les appeler "religieuses" c'est qu'ils sont assez fins, et il me semblait que les plis religieuses étaient plus larges.

Les plis nervures, eux, sont plus étroits que les plis religieuses, ils sont aussi plus espacés et ils peuvent être horizontaux comme verticaux. Les plis du plastron sont donc a priori des plis nervures.

Ce qu'il est intéressant de noter, c'est que dans l'encyclopédie des ouvrages de dames de Thérèse de Dillemont (1884) il n'est pas du tout fait mention de l'ornementation avec des plis. Il en est de même dans les Leçons de couture, crochet, tricot, frivolité d'Emmeline Raymond (1868), ce qui m'étonne beaucoup.

Sylvaine (il y a 4 mois, 3 semaines)

Merci pour tes recherches et  ces informations intéressantes. C'est vrai que c'est étonnant que ces plis ne soient pas mentionnés dans des livres datant de la fin du 19 ème siècle !

Ils aiment ce projet