71 ♥

burdauzou

robe 106 du burda style de février 2021.

 

dès les premières images parues de ce numéro, avant même sa sortie, j'avais complètement craqué sur ce buste de robe... ne pouvant me le sortir de la tête, j'ai donc guetté la sortie du numéro pour ne pas le rater. Quelques hésitations ont cependant retardé un peu le projet, en particulier la question du bas : une jupe froncée, déjà pas terrible sur moi, surtout que mon tissu avait de la tenue (au secours le parachute), et en plus longueur midi, de quoi achever mon 1m58. (bon il y avait aussi une certaine flemme à l'idée de décalquer et d'ajuster un vêtement dont la construction me paraissait complexe)

J'avais au départ prévu de simplement raccourcir la jupe au dessus du genou, et de réduire un peu les fronces, mais je doutais toujours... j'ai finalement décidé de remplacer la jupe par la jupe trapèze proposée dans les éléments de la robe atelier de Charlotte Auzou, dans sa version avec poches, parce qu'on a toujours besoin de poches.

Le tissu était déjà dans le stock, un 'chambray poids chemise" acheté en promo chez Tissus de rêve... pour voir ce que c'était, en me disant que je lui trouverais toujours un usage. Avec plus de tenue que je ne l'aurais imaginé pour un tissu à chemise, il était le candidat idéal : assez fin pour les multiples épaisseurs de ce modèle, suffisamment raide pour que les pointes du bustier se tiennent bien, une couleur jolie mais parfaitement passe partout.

un bonheur à coudre, les plis se marquaient bien et précisément, (même pas eu besoin d'épingler les ourlets), même si cette propension à marquer les plis se retrouve au porter... on dirait du lin!

 

Réalisation

Le modèle n'est pas aussi compliqué qu'il pourrait le laisser supposer, mais long et minutieux entre le nombre de pièces, leurs imbrications et les nombreux angles. J'avais pu lire sur les traductions automatiques du site russe pas mal de retours sur les épaisseurs dues aux trois couches doublées du buste, mais ne voyais pas comment contourner le problème. J'avais peur que doubler les deux plans croisés dans un voile plus fin ne leur enlève de la tenue...

Finalement j'ai bien doublé ces deux pièces dans le chambray, mais la pièce de dessous, le dos et les bretelles sont doublés en voile de coton. ça fait quand même 6 épaisseurs là où les pans se croisent, et je craignais l'effet bourrelet...

les manches comportent une pince d'épaule (invisible sur le schéma technique), une pince de coude et des fronces le long de l'avant bras. les fronces n'ont pas fait long feu, vraiment pas mon style, j'ai recoupé et gardé de simples manches 3/4 comme j'aime. Peut-être que je rajouterai un petit bracelet de manches, ou revers... mais pas sûre!

comme souvent, c'était trop long au buste, une fois la robe portée, la couture d'épaules se trouvait 2 cm au dessus de mes épaules, et si je tirais dessus, le décolleté devenait trop profond, tout comme les emmanchures (comme souvent!) je n'avais pas osé faire la modification d'emblée, ne sachant pas comment gérer ces manches à pinces, mais finalement j'ai retiré 1 cm aux épaules, et creusé la pince d'épaules d'autant. ce n'est pas encore parfait, mais j'avais peur de trop déformer la tête de manche si je faisais plus.

Pour la jupe, je l'ai coupée en fonction de mon tour de hanches, et ai modifié le haut du trapèze pour qu'il corresponde exactement au corsage. L'avantage de ce patron modulable, c'est qu'il prévoit aussi bien la fermeture dos que côté, pour s'adapter aux différents hauts, je n'ai donc eu aucune autre modification à faire.

petite fierté : je n'ai pas trouvé de fermeture éclair coordonnée, elle est donc blanche... j'ai donc réussi un vrai montage invisible!

 

Portabilité (j'utilise ce mot mais... existe-t-il?)

elle est parfaitement adaptée au printemps :  suffisamment longue pour être portée sans collants quand la température le permettra, avec des manches pour affronter les petits vents frais de saison, et je me sens bien dans cette jupe trapèze, probablement bien moins tendance que la midi/vintage proposée, mais qui me correspond bien plus.

Compatible avec les contraintes du boulot et du vélo, et bien... je crois que je l'aime particulièrement!

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

robe 106, Burda style 02/2021 et jupe trapèze de l'atelier robe Atelier Charlotte Auzou

chambray poids chemise et doublure voile de coton chambray : Tissus de rêve

 

 

 

 

 

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

missumlaut-Kikoo (il y a 1 mois, 2 semaines)

Super sophistiquée ! 

Sylvaine (il y a 1 mois, 2 semaines)

Très original. J'aime beaucoup.

roseetmoi (il y a 1 mois, 2 semaines)

Bravo pour cette jolie robe que vous portez joliment. Mes deux filles m'ont passé commande dès qu'elles ont vu le modèle! Merci pour la revue de patron qui va bien m'aider pour la réalisation future.

Sabine Kanto (il y a 1 mois, 2 semaines)

Tu sublimes la robe de la couverture du Burda. Je la préfère et de loin. 

Miiiio (il y a 1 mois, 2 semaines)

Bravo encore.

Tu m'intéresses avec ton voile de coton. J'ai testé le voile de coton comme doublure et/ou entoilage et ça m'a pas mal convaincue. Mais je rencontre un problème d'approvisionnement (je ne sais plus où j'avais shoppé/choppé le morceau que j'avais). Où te fournis-tu pour le voile de coton ?

aelys (il y a 1 mois, 2 semaines)

Wow, impressionnant !

Et ravissant décolleté dos, comme d'habitude ;)

korrygwen (il y a 1 mois, 2 semaines)

merci!

@Miio les voiles de coton sont de qualités/épaisseurs et transparences très variables. je les aime en doublure, parce que je ne supporte pas le synthétique, surtout contre la peau, et qu'en plus ils sont généralement très abordables. Bon... ils accrochent forcément plus les collants que la soie ou les autres types de doublure, mais du coup c'est la doublure qui accroche, pas le tissu principal...

en général je trouve les unis (couleurs pas toujours très variées) un peu partout, pour les imprimés (en vue de blouses ou autres) je guette sur internet (bennytex, sacrés coupons ou autres) et saute sur les occasions... certains sont très légers et vaporeux (presque des mousselines), d'autres se rapprocheraient presque d'un coton lawn en un peu plus fin... bref, c'est un peu la loterie!

@aelys c'est rigolo, je n'avais absolument pas repéré le dos de ce modèle, mais bien son devant structuré... mais je suis d'accord, je ne pensais pas qu'un décolleté carré puisse rendre aussi bien!

@roseetmoi il est vraiment plus simple qu'il n'y parait, si le tissu est compatible avec les épaisseurs (je n'ai pas précisé qu'il y avait aussi les superpositions des pinces devant et doublure en plus... pour limiter les dégâts on peut choisir de les repasser de côté opposés sur la doublure mais je n'y ai pensé qu'après...

Mousse (il y a 1 mois, 2 semaines)

Une robe super classe sans faire cocktail ! Encore plus jolie avec la ceinture. Merci pour ce retour très détaillé, elle m'a tapé dans l'oeil aussi mais je ne sais pas si j'aurai le courage de m'y frotter.

Fantomette (il y a 1 mois, 2 semaines)

Cette robe est très réussie. Bravo.

CharliePop (il y a 1 mois, 2 semaines)

Bravo, c'est une belle réussite! 

Ils aiment ce projet