18 ♥

Primevères et violettes

J’aime beaucoup les projets techniques, mais je suis aussi basicomane. J’adore les basiques, je n’en ai jamais assez et je suis toujours à la recherche de basiques qui tombent encore mieux que mes chouchous. Du coup, quand Dressed est sorti, j’ai dit banco. Enfin, pas pour les jupes et pantalons à taille élastiquée, dont les grosses coulisses ne me paraissent pas très flatteuses. J’avais le même a priori sur la robe, mais la magnifique version de CharliePop m’a fait changer d’avis. En revanche, zéro réserve pour le chemisier, la blouse, la jupe-culotte et les modèles en maille. 

Comme vous l’aurez compris, je n’ai pas acheté Dressed pour sa méthode. J’ai tout de même lu le livre de A à Z, en lisant les exercices mais sans écrire mes réponses, et en lisant aussi les explications des patrons qui m’intéressaient. Ça m’a pris exactement la durée d’un Paris-Crépy-en-CoronaValois en TER, soit 36 minutes. La plupart des conseils sont juste des conseils de bon sens, comme se regarder dans le miroir pour déterminer ce qui est flatteur sur soi, ou adopter des vêtements qui soient en adéquation avec les circonstances. Bref, beaucoup d’évidences. Le passage sur les couleurs est de loin le plus intéressant. Il explique notamment comment choisir sa palette en fonction du différentiel carnation / yeux / cheveux et comment convertir cette palette pour la faire passer dans la tonalité adéquate.

Passons maintenant à un des plats de résistance : le patron du chemisier. Le modèle est en forme de trapèze, sans taille marquée et vraiment très court. Les finitions proposées sont simples et propres.
J’étais curieuse de voir comment pouvait tomber un chemisier sans pince, mais conçu pour un bonnet C. Je fais du D et, comme indiqué dans le court carnet technique du livre, il faut donc que j’ajoute des pinces en faisant une toile pour marquer mon apex. Quitte à coudre une première fois le chemisier, j’en ai profité pour faire une version dans un joli tissu pour pouvoir en faire profiter ma mère, qui est pile dans le tableau des tailles. C’est moi qui la porte ici, donc il y a des plis de tension au-dessus de la poitrine et l’emmanchure est tirée, sous l’aisselle, vers l’apex. Mais franchement, je m’attendais à pire. 
J’ai noté toutes les modifications que je voulais faire : FBA, ajout de pinces de poitrine et de dos, allongement de la longueur de 3 cm, réduction du tour de taille. En l’état, de profil, ça fait un peu parachute (surtout avec cette popeline), mais c’est très joli une fois rentré dans le pantalon. Prochaine version modifiée à venir !

***
Coupe : t. 38.
Fournitures : 1 m de popeline légèrement extensible, entoilage thermocollant G700, boutons en pâte de verre.

Modifications déjà faites sur cette version :
    ⁃    tour de taille réduit de 4 cm
    ⁃    Ourlet réduit à 1 cm au lieu de 2. Pour info, je mesure 162 cm et ça reste court sur moi.

 

 
Vous avez aimé ce projet?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Sylvaine (il y a 6 mois, 2 semaines)

Pourrais-tu m'expliquer ce qu'est l'apex. La seule définition que j'ai trouvée est: Point du ciel vers lequel le système solaire semble se diriger. Oups!

Tita (il y a 6 mois, 2 semaines)

Ahah, rien à voir effectivement ! C’est le point le plus saillant du sein. Le repérer permet de placer correctement les pinces poitrine et de faire les FBA au bon endroit.

Sylvaine (il y a 6 mois, 2 semaines)

Ah , d'accord! Merci pour cet éclairage! Je comprends mieux. En fait, tel monsieur Jourdain avec la prose, je travaillais sur mon apex sans le savoir!

Grenadine C (il y a 6 mois, 2 semaines)

J'étais moi aussi plutôt réservée concernant les hauts sans pinces, et je viens de coudre un chouette patron de blouse qui, ma foi, tombe très bien sans (il est bien ample et je l'ai cousu dans un tissu très fluide).

En effet, ton chemisier semble un peu court, mais pour un premier essai il tombe vraiment bien.

Ils aiment ce projet