Création, remède à la consommation?

Discussions

Durée de vie du home made

Retour aux forums | Ajouter en favoris

korrygwen (il y a 2 mois, 2 semaines)

bonne question... je suis terrifiée par la vitesse d'usure de mes tops basiques en jersey, et pourtant je suis maniaquement soigneuse avec tout ce qui est lessive, machine à laver... (programmes doux et froids, courts, essorage délicat, pas de sèche linge...)

@Miio ta question est intéressante... j'ai changé de lave linge récemment, le précédent ayant rendu l'âme définitivement après 25 ans de bons et loyaux services et quelques réparations... c'était un d'entrée de gamme, et j'en ai désormais un plus performant : clairement les programmes proposés sont bien plus longs, mais j'ai la possibilité de baisser la durée et / ou la température et/ou la quantité d'eau manuellement, ce que je ne pouvais pas faire avant... résultat je fais plutôt plus court et plus froid qu'avant (sauf ce qui doit "bouillir" bien sûr)... donc j'imagine que ça dépend aussi des choix et priorités de chacun...

soffie (il y a 2 mois, 1 semaine)

Les programmes de mon nouveau lave-linge sont aussi très longs, mais je croyais que ça  compense le fait qu'il utilise moins d'eau. La différence avec les états-unis ne viendrait pas du fait qu'ils utilisent beaucoup de machines  collectives ? Celles du lavomatic sont plus rapides que les familiales, et je me souviens que dans les années 90 celle de l'immeuble où j'habitais faisait le job en 30 minutes.

Miiiio (il y a 2 mois, 1 semaine)

Il y a peut-être aussi une histoire de lessive. Plus la lessive vendu est « aggressive » moins il y a besoin de temps de lavage j’imagine ? 

Atypie (il y a 2 mois, 1 semaine)

Vos postes sont très intéressants. Pour ma part je couds et tricote depuis 10 ans. Mais en regardant ma galerie, je remarque qu'il ne me reste plus beaucoup de mes premières cousettes. Mais plus pour une question de forme-taille-style que d'usure. 

Il me reste encore plusieurs robes et t-shirts, pour certains cousus en 2012. Je les porte régulièrement et ils sont impeccables. L'avantage du jersey est peut-être qu'il s'adapte aux petites variations de silhouette sans trop problème. Ce qui n'est pas le cas des vêtements en chaîne et trame qui peuvent vite devenir inconfortable si l'on prend un peu de poids. 

Comme déjà dit plus haut, je pense aussi que le lavage en machine est responsable de l'usure des vêtements cousus main. Pour exemple, mes tricots sont exclusivement lavés à la main, essorés entre deux serviettes et séchés à plat et ils sont encore tous en parfait état. 

J'ai l'impression que les matières artificielles comme le tencel ou la viscose vieillissent prématurément.   Les matières comme le lin et le chanvre se "travaillent" au fur à  mesure qu'on les porte et lave. Elles deviennent plus souples et patinées avec le temps. Mais une fois de plus, il faut veiller à les laver avec une lessive pour linge délicat et un cycle doux, surtout pour l'essorage. Ensuite, il faut directement les suspendre pour éviter les plis qui restent marqués. 

Mquipique (il y a 2 mois, 1 semaine)

Dans mon souvenir des lave-linge canadiens, pour la plupart le chargement se fait par le haut et avec un brassage différent, comme un mixeur, pas comme un moulin à vent. La quantité de linge qu'on pouvait y caser me semblait plus importante également. Impossible de me rappeler si les programmes étaient plus longs ou plus courts, ni si c'était plus efficace ou non, plus doux pour les fibres ou non (ça je pense que ça vient surtout de la lessive et de l'eau).

Sur mon lave-linge de moins de 5 ans, j'ai un programme 30 minutes 30 degrés, essorage diminué. Honnêtement je ne l'utilise que pour le linge pas taché, les vêtements des enfants ne sortent "propres" (tout est relatif selon les taches) que sur un programme plus long.

Rosemary (il y a 2 mois, 1 semaine)

J'ai constaté également un allongement de la durée des lavages pour les lave-linge récents, et une très forte diminution de la quantité d'eau utilisée : avec l'ancien, j'ai dû vidanger dans des seaux (pb de canalisation bouchée) et j'ai compté plus de 10 seaux de 10 litres ...  Mais je me demande si le problème vient de là.

J'utilise de la lessive maison, et je commence à la suspecter d'agressivité envers le linge : mes torchons s'usent également à vitesse grand V. A tel point que je ne les lave plus avec les draps car ils laissent des particules sur le linge foncé.

Idem pour un T-Shirt cousu main il y a 4 ou 5 ans, beaucoup porté et beaucoup lavé. Il est tellement usé qu'il tombe en lambeaux en particulier sous les aisselles. J'avais acheté ce jersey fin chez toto : il n'a jamais ni bouloché ni tourné. Je l'adorais, il était d'une douceur incroyable. Même sort pour un T-Shirt du commerce.

Est-ce que cela vous arrive aussi d'avoir des vêtements qui partent en lambeaux ?

 

Youle (il y a 2 jours, 4 heures)

Je couds depuis 5 ou 6 ans des vêtements. Et je n'ai pas trouvé d'usure prématurée qui ne seraient pas dûe à des erreurs de débutante en couture (marges non-surfilées, bande de propreté absente sur une robe en jersey = col un peu détendu, etc..), sauf peut-être un sweat en molleton, qui s'use au niveau des coutures, mais j'en ai conclu qu'avec le molleton à présent je n'utiliserai plus que du fil mousse pour éviter ça (peut-être que j'ai trop tendu le fil à la couture aussi).

Mais par contre, je suis assez attentive à la composition du tissu : je n'achète que des matières naturelles 100% : coton, laine, soie. Et j'achète un peu n'importe où : Myrtille et Ecolaines à Rennes, marchés avec fins de rouleaux de tissus de bonne qualité (j'ai eu comme ça de la laine à manteaux 100% à 5€/m), ou encore des tissus récupérés à droite à gauche ou achetés en puces couture. Je trouve qu'on sent au toucher si un tissu est correct ou pas. Avec l'habitude du tricot et mon amour pou la laine, je peux en général savoir au toucher si ça comporte du synthétique ou non (j'aime pas en porter, sauf à la rigueur pour les chaussettes qui tiennent mieux avec un peu de nylon paraît-il).

Au niveau du lavage, je lave tout ce que je couds à 30 et et essorage à 800 maxi, avec la lingerie. Je lave à 40 uniquement les vêtements solides et facilement sales (sous-vêtements quotidiens/chaussettes et pantalon type jean, coton épais, torchons et serviettes). les cycles sont effectivement plus longs, ce sont les nouvelles normes écologiques, je ne pense pas que ça joue forcément sur l'usure. Tremper longtemps un vêtement ne l'abîme pas beaucoup, l'essorage par contre...

J'ai une machine plus récente depuis quelques mois, qui essore jusqu'à 1400 tours minute. J'ai assez vite remarqué que le linge s'usait prématurément à cette vitesse, donc au final, je ne l'utilise plus jamais (mais dans tous les cas je n'essore jamais à cette vitesse des vêtements cousus main).

Idem concernant des pulls que je me suis tricoté. Je les lave en machine à cycle délicat (soie), et ils sont nickels, mais encore une fois, je ne tricote que de la pure laine.

Il faut savoir aussi que plus une matière est travaillée, assouplie, plus elle aura tendance à s'user vite car les traitements qu'elle a subi l'ont déjà abîmée en quelque sorte. Pour la laine, plus une laine est douce et souple, fine, et plus elle boulochera. Un pull en laine rustique ne boulochera que très très peu. Donc il faut choisir entre durabilité et douceur et trouver le juste milieu qui nous convient. Je ne demande pas à une flanelle de coton de ne pas boulocher par exemple, car c'est inévitable, ni à un pull cachemire, de même une soie fine et souple s'abîmera rapidement quoiqu'on fasse.

Par ailleurs, je renforce depuis toujours les coutures "critiques" comme les poches, tout simplement parce que c'est expliqué comme ça dans mon bouquin de couture. Je vérifie toujours dedans les techniques, même si je suis aussi les explications d'un patron, car je trouve que souvent, c'est de la couture "vite fait mal fait". Notamment je viens de faire un brouillon du haut "lisette" de la Maison Victor, et j'ai été surprise de voir que les parementures dans le dos ne sont que simplement surfilées et non cousues au vêtement, j'avais eu la même chose sur un patron Burda. Je pense qu'il faut vraiment chercher des tutos de belles finitions pour avoir un beau rendu durable, en plus du choix du tissu.

soffie (il y a 1 jour, 20 heures)

J'ai remarqué aussi que mes tee-shirts et les masques en jersey boulochent depuis que j'ai un nouveau lave-linge. Je suspecte l'essorage mais il me semble que sur l'ancien j'utilisais le même, et je me demande aussi si le fait qu'il y ait peu d'eau ne joue pas aussi.