Conseils couture

Discussions

Couture et daltonisme

Retour aux forums | Ajouter en favoris

JoliKrea (il y a 1 semaine, 3 jours)

Bonjour

Je donne des cours de couture et pour la 1e fois, j'ai une élève daltonienne.
Est-ce que certains d'entre vous sont dans ce cas là et si oui, pourriez-vous :
- me dire vos difficultés ?
- me donner vos trucs ?

Je voudrais adapter au mieux mes cours pour elle et que sa découverte de la couture soit au mieux.

CharliePop (il y a 1 semaine, 3 jours)

Bonjour JoliKréa, 

J'ai eu l'occasion d'enseigner à plusieurs reprises à des personnes Daltoniennes dans le cadre de ma matière (SVT) mais aussi enseigner ce qu'est le Daltonisme. Pour faire simple, une personne daltonienne est souvent Deutéranope: quand une personne à vision traditionnelle voit le monde grâce à 3 types de pigments rétiniens (rouge-vert-bleu), un Daltonien  n'en possède que 2. La majorité du temps, ce sont les cônes verts qui sont défaillants. En conséquence, ces élèves ne distinguent pas le vert du rouge. Cependant, ce n'est que le cas majoritaire, il existe plusieurs sortes de Daltonisme. Voici une image qui récapitule bien je trouve différentes visions possibles. 

Pour en revenir à ta question initiale, tu peux adapter tes cours en faisant le test du "passage au noir et blanc": si tu arrives à voir les différentes nuances de gris alors l'élève y arriveras également, car c'est la vision en couleurs (et non les contrastes) qui est impacté dans ce trouble de vision. 

Bon courage! 

 

JoliKrea (il y a 1 semaine, 3 jours)

Un immense merci pour ta réponse détaillée !

Enge-Créations (il y a 1 semaine, 3 jours)

J'ai été mariée pendant 22 ans à un daltonien.

C'est compliqué de répondre à ta question... Il existe plusieurs "daltonisme" répertoriés, et en plus chaque personne nuance son propre daltonisme...

Mon ex-mari ne voit pas le spectre du rose / marron / rouge...  C'est inexistant pour lui.

Le vert, c'était plutôt ok si on était dans le vert printemps, mais dès que c'était un vert nuancé, c'était mort.

Aucun truc à te donner.

Je suis aussi enseignante... je déplore depuis 25 ans l'habitude de certains de mes collègues d'évaluer les compétences en mode "rouge / orange / vert". J'ai passé des années à lire les livrets scolaires de mes enfants à mon (ex)mari, lui même pourtant enseignant.

Il me disait lui-même : c'est à nous de nous adapter, à nous de trouver les trucs.

Maintenant, oui, nous pouvons aider. Mais ces 22 années de vie commune me font dire que à part ajuster / assembler / matcher... à sa place, rien n'a fonctionné. Quand il habillait les enfants, ben tant pis... je ne passais pas derrière, c'est humiliant. Les enfants le savaient, on préférait en rire. Et très tôt les enfants ont préféré faire seuls.

Je suis désolée, je me rends compte que je n'aide pas vraiment. Mais au final, ce que j'en retire c'est que : c'est pas "mort d'homme et de toute façon on va se planter".


Maintenant, côté apprentissage, je dirais que tu dois au maximum supprimer tout code couleur des patrons et schémas. Ou mieux, faire un double codage couleur / type de trait. Mais surtout ne jamais faire un seul code qui ne soit que code couleur. Le daltonisme, c'est un handicap (ok, c'est pas mot d'homme ^^). Cela se compense, se détourne mais ne se cela ne se résoud jamais. On doit faire avec.
Pour tes schémas déjà existants (ou patrons...) : conviens avec que tu repasseras en surlignant par exemple. Bref... trouve ce que tu peux faire pour coder différemment.

furette (il y a 1 semaine, 3 jours)

Tous les hommes de ma famille sont daltoniens deuterynopes, ça ne pose de soucis que sur les tons proches sur les teintes très claires ou très foncées. Mon père était persuadé d'avoir acheté une voiture or qui finalement s'avère marron, mon fils ne différencie pas le bleu foncé du violet foncé, du marron foncé qu'il voit noirs, mais si ce n'est qu'à la maternelle il a mis plus de temps que la moyenne à apprendre les couleurs et nous fait parfois des mix un peu violents de fringues, il se repère très bien. La difficulté en couture sera de ne pas se mélanger dans les tons pour choisir le fil pour un tissu je pense, mêmesur les patrons on a souvent d'autres repères que la couleur. En dehors de cela, à moins qu'elle soit atteinte d'une forme sévère, ça ira certainement, elle a l'habitude :).

anacrouse (il y a 1 semaine, 3 jours)

Mon mari est opticien ET daltonien....

On a eu certaines fois des associations de couleurs un peu bizarres, alors maintenant il se contente de prendre toujours les mêmes couleurs pour choisir ses vêtements. Il ne voit pas toujours les fleurs dans le jardin..Bref, c'est gérable , ça nous a bien fait rigoler certaines fois ...

Par contre j'avais compris que seuls les hommes étaient daltoniens , mais que c'était transmis par les femmes....bizarre! 

missumlaut-Kikoo (il y a 1 semaine, 3 jours)

Non, les femmes sont parfois daltoniennes, mais moins souvent car c'est un gène récessif- qui ne se manifeste que s'il est présent en double exemplaire : et un certain nombre de codage de gènes sont présent  sur le chromosome X : l'autre X compense, pour une femme.  Une jeune femme que je connais est daltonienne ; elle vient d'avoir un bébé garçon, qui pourrait éventuellement l'être et le transmettre ou pas à sa propre descendance. Cette jeune femme est toujours bien habillée : elle se fait aider dans le shopping. Pour l'achat des tomates, je tâcherais de penser à lui demander ! 

camillette (il y a 1 semaine, 3 jours)

@anacrouse oui c'est un exemple très intéressant qui sert souvent pour parler de génétique et d'hérédité. Le daltonisme se transmet par le chromosome X seulement. Les hommes ont un chromosome X et un Y donc si le X est porteur du daltonisme l'homme sera daltonien. Les femmes quand à elles possèdent deux chromosomes X or si l'un des deux est normal elle ne sera pas daltonienne. Cependant elle pourra transmettre le gène porteur à ses enfants (une chance sur deux). Une femme sera donc daltonienne si elle hérite de deux chromosomes X porteurs, ce qui est assez rare.

Un garçon ne peut pas recevoir le daltonisme de son père car ce dernier lui transmets son chromosome Y. Si sa mère possède un chromosome X porteur il y a une chance sur deux de le recevoir et donc d'être daltonien. 

Enfin un homme transmettra son chromosome X porteur à toutes ses filles mais celles-ci ne seront daltoniennes que si leur mère est porteuse et leur transmet un chromosome X porteur. En définitive les filles d'un homme daltonien ont peu de chance d'être daltoniennes mais quand elles auront un garçon il aura une chance sur deux d'être daltonien.

Et si on veut complexifier un peu il y a deux sortes de daltonisme mais je ne vais pas m'étendre ;-)

On s'éloigne pas mal de la couture mais je trouve ça passionnant !

missumlaut-Kikoo (il y a 1 semaine, 3 jours)

Pour revenir à la couture, elle a probablement intérêt à noter le numéro de teinte de bobine assortie sur un bout de son tissu. 

JoliKrea (il y a 1 semaine, 3 jours)

Merci vraiment pour toutes vos expériences et idées.

Je pensais en effet être attentive aux patrons avec codes couleurs, et sélectionner plutôt des patrons avec d'autres codes. Ne pas en faire un drame mais aussi être attentive de ne pas mettre en situation d'échec.

 

missumlaut-Kikoo (il y a 1 semaine, 3 jours)

Par rapport aux enseignants qui ne prennent pas en compte, après tout pas loin de 6% de la population a une forme ou l'autre de daltonisme, j'aurais envie de leur mettre un X rouge à la place d'un O vert :).  Et je plussoie avec les patrons avec des lignes en couleur, quand il n'y a que ça pour distinguer les tailles c'est galère. Surtout quand les couleurs sont à suivre en camaïeu et que l'imprimante se sent molle des têtes.