[Needlenaute du mois] Sewperelise

Par Mousse le 27 janvier 2021 dans Needlenaute du mois

Ce mois-ci, explorons en 50 nuances de blouses le monde coloré et teinté de romantisme de Sewperelise.

 

Peux-tu te présenter ?

Bonjour à toutes (et tous?), je m’appelle Élise, 30 ans tout pile et je suis assistante expéditions. J’aime lire, écrire, pâtisser, et bien sûr tous les loisirs du fil.

Raconte-nous tes débuts...

Je me suis lancée dans la couture en 2016. À cette époque, je travaillais en réception dans un hôtel, ce qui me laissait soit les matinées, soit les après-midi de libre, et je cherchais une occupation… J’avais envie de coudre depuis très longtemps, alors je me suis lancée. J’ai acheté ma première machine à coudre, quelques bouquins (Apprendre à coudre avec Lalou and Co et Coudre à la machine, le B.A.BA pour commencer la couture) et c’était parti.


Après avoir réalisé des housses de coussins, j’ai acheté un patron de jupe, et puis j’ai tout fait dans le désordre : achat d’un tissu absolument pas adapté, d’un métrage beaucoup trop important ; je crois même avoir coupé mon tissu avec mes ciseaux de cuisine... Cela ne vous étonnera donc pas, c’était une catastrophe. En plus d’avoir un tissu non adapté, il s’effilochait terriblement et contenait du lurex qui est complètement déconseillé pour ma peau de princesse (= plaques rouges et démangeaisons). Ce qui fait que je n’ai jamais pu porter cette jupe (sauf pour une photo). Lorsque j’ai vu ce résultat, l’achat d’une surjeteuse s’est imposé tout de suite, et je l’ai achetée 3 mois après ma machine à coudre : je voulais absolument pouvoir avoir des finitions propres !

Par la suite, je me suis énormément aidée des livres et des blogs, du site Thread and needles aussi. C’est super sympa de pouvoir partager et avoir des conseils de couturières avisées ! Bon, j’ai tout de même commis plein d’erreurs (totalement de ma faute, à ne pas vouloir faire de toile, voilà ce qu’on récolte !) ; quand je regarde en arrière, je crois que j’ai une bonne quinzaine de projets qui ont fini à la poubelle…

Tu en as changé en cours de route : d’où vient ton pseudo ? 

J’ai commencé mon blog (uneblogueusealacampagne) bien avant de faire de la couture, il était surtout axé sur des coups de cœur mode/bijoux etc… J’ai assez vite voulu enlever la référence à la mode de mon pseudo, surtout après avoir vu le documentaire The True cost. Ça m’a traumatisée de voir l’envers de la mode, je me souviendrai toute ma vie du visage de cette Bengali qui pleurait en disant qu’on s’habillait avec des vêtements produits par leur sang… 

Puis le terme de blogueuse étant tombé en désuétude, j’ai décidé de changer tout ça. Je voulais mettre mon prénom dans le pseudo, même si ça fait un peu mégalo, au moins on sait à qui on s’adresse. J’ai cherché quelque chose autour de la couture/sewing, et paf, l’idée m’est venue comme ça. En mauvais jeu de mot, ça fait « siouper », super prononcé à l’anglaise, ça parle de couture aussi, donc c’était acté !

 

Tes projets sont souvent nimbés d'une atmosphère bucolique, romantique, champêtre... Est-ce ainsi que tu définirais ton style ?

Alors, c’est marrant parce que je ne m’étais pas aperçu que c’était ce qui ressortait de mes photos ! A la base, c’est très compliqué pour moi de prendre des photos. J’ai passé des années à les prendre sur mon balcon, je ne voulais pas sortir dans la rue et subir le regard des autres qui pourraient juger les poses pas très naturelles.

Au bout d’un moment, j’ai pris conscience qu’il fallait vraiment que je sorte de chez moi parce que ce n’était pas très représentatif non plus de ne pas montrer le vêtement dans la vie « réelle ». J’essaie donc tout le temps de trouver un endroit qui me plaît, des fleurs, un joli mur, ou un lieu avec une atmosphère particulière. 

Bien que mon style soit effectivement influencé par le romantisme et ma passion pour les vêtements rococo/victoriens, au final il est plutôt éclectique parce que je porte toujours ce qui me plaît. Un jour ça peut être les santiags avec la chemise à franges, un autre jour un top des années 70, une autre fois un jean et une blouse toute basique. Le tout étant de réaliser des associations qui n’attireront pas trop les regards.

Où trouves-tu tes inspirations ?

En premier lieu, dans les vêtements des époques romantiques et victoriennes, voire dans certains costumes. Je suis une passionnée de costumes de théâtre, j’ai loupé ma vocation… Si je le pouvais, je ne m’habillerais qu’en costume avec des flonflons, des nœuds, des plis, des cols immenses, de la dentelle…. Bon, comme ça ne serait pas forcément portable au quotidien, je m’en inspire pour mettre quelques détails par ci-par-là dans mes projets. Sinon, je fais souvent du repérage dans le Vogue collections qui répertorie les tendances des marques de luxe, et également dans les collections de prêt-à-porter qui sortent à chaque saison (et comme en général ça influence aussi les créatrices et créateurs de patrons, je peux piocher allégrement dans ce qui me plaît !). 

As-tu des matières et marques préférées ?

Bon… J’ai honte de le dire et j’en suis désolée d’avance… Mais malgré tous ses défauts (pollution ++), j’aime beaucoup coudre la viscose (et le crêpe) (mais je me soigne !). J’adore les tissus fins et légers, mais jusqu’à présent je n’ai pas réussi à trouver une alternative plus propre pour la planète. J’aimerais coudre plus de coton, mais je trouve ça toujours un peu trop rigide, ou ça se froisse beaucoup trop… Heureusement, il y a la double gaze : comme c’est la mode depuis quelque temps, on en trouve désormais partout !  

 

Pour me fournir, j’adore aller flâner chez Cousette, surtout pendant les soldes, il y a plein de bonnes affaires ! J’ai découvert récemment que les Tissus du renard avaient créé leur site, j’aime beaucoup leurs lainages. Et puis il y a Textimania, même si leur site pique les yeux, il y a toujours de bonnes affaires. Et pour finir, pour les grands métrages, aucune originalité, je fonce chez Les Coupons de Saint Pierre ! 

 

Quelles sont tes bonnes adresses ? 

Étant donné que je ne vais que très peu dans les magasins physiques (tout bonnement parce qu’il n’y en a quasiment pas dans mon coin), on rejoint la question ci-dessus.  

Sinon, en Dordogne, on a la chance d’avoir un magasin d’usine, Decourt frères. J’essaie d’y aller 2 à 3 fois par an parce que ce n’est pas tout près de chez moi. Il y a beaucoup de tissus vendus au poids, je rentre toujours très chargée car le total revient à pas grand-chose.

De quelle réalisation es-tu la plus fière ? 

Sans hésitation, le manteau Magnésium d’Ivanne Soufflet ! Je l’ai réalisé en 2018, c’était ma toute première grosse pièce, j’ai mis un temps fou à le finir (même si j’ai adoré le coudre, on apprend plein de choses, c’est super gratifiant) ! C’est vraiment un projet sur lequel je me suis appliquée, surtout que c’est un vêtement visible, pas comme une blouse pour laquelle on peut camoufler les vilains défauts sous un gilet. C’est également ma pièce la plus rentable. Je le porte tous les hivers, et le lainage n’a pas bougé d’un iota !


Et quel projet as-tu remisé au placard ? 

Hum… j’ai eu la douloureuse expérience l’hiver dernier de tester un manteau Burda (le 6845 pour celles que ça intéresse). J’ai investi dans un velours de laine magnifique et au final… La forme ne me va franchement pas, j’ai complètement loupé la fente (explications et schémas in-com-pré-hen-sibles pour mon niveau) et, du coup, il est resté un an dans ma pièce de couture… Et en le reprenant cet hiver pour le finir, je me suis aperçu que ces petites saloperies d’anthrènes des tapis s’en étaient donné à cœur joie : il est troué de partout ! Je me demande très honnêtement si j’aurai le courage de m’y remettre un jour… Ça me désole vu le joli tissu et le temps que j’y ai consacré, mais ça me désespère d’avance à l’idée de m’y replonger. Si quelqu’un le veut, je l’offre !  

Des conseils pour celles et ceux qui aimeraient se lancer ? 

Mais oui, il faut se lancer ! C’est tellement gratifiant comme loisir ! Je dirais qu’il faut déjà choisir une « bonne » machine (même si c’est très subjectif, nous n’avons pas tous les mêmes critères), ne pas se mettre la pression, surtout à une époque où des milliers de projets sont publiés chaque jour sur les réseaux sociaux, ça ne sert à rien de se comparer, chacun son rythme ! L’amie de la machine, c’est aussi un bon fer à repasser, ou mieux une centrale vapeur. Et puis il ne faut pas avoir peur de faire des bêtises, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Et pour finir… une toile n’est jamais de trop ! 


Quels sont tes projets à venir ? 

Un manteau bien chaud (je pense très fortement à Olga de Mounasew), et puis quelques blouses pour compléter ma garde-robe. Je n’ai pas besoin de grand-chose comme vêtements ; auparavant je cousais plus frénétiquement, mais désormais je couds surtout selon mes besoins.  

J’ai également un chino à réaliser pour mon chéri (je le lui promets depuis bien 1 an…) et un petit sac à dos pour mon neveu !  

Et puis je voudrais vraiment me mettre au tricot. Une copine m’avait montré il y a quelques années, mais j’avais trouvé ça d’un barbant... J’espère trouver la patience de m’y remettre.

Et enfin, je voudrais arriver à créer mes modèles de base. J’ai le livre de Line Jacque depuis 2 ans, mais je n’ai pas eu le temps de le faire, cédant assez rapidement à la facilité d’acheter un patron tout prêt… En fait, je pense qu’il faudrait surtout que j’arrive à me dégager du temps pour tout ça : ce serait déjà un premier pas ! 

Pour en savoir plus

Son profil T&N
Son blog

A propos de l'auteur : Mousse

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

ViviB (il y a 1 mois, 1 semaine)

J'adore la galerie de Sewperelise : merci pour ce nouveau portrait :) 

eliflo (il y a 1 mois, 1 semaine)

J’aime beaucoup les réalisations d'Elise, raffinées et joliment mises en scène.  Merci pour ce portrait. 

Tita (il y a 1 mois, 1 semaine)

Très joli portrait !

Sylvaine (il y a 1 mois, 1 semaine)

J'adore le style de cette couturière talentueuse et apprécie d'en savoir plus sur elle grâce à ce portrait.

Mquipique (il y a 1 mois, 1 semaine)

Merci pour ce portrait, j'aime énormément ce que fait Elise, je trouve qu'elle a un style impeccable et toutes ses réalisations ont l'air réfléchies, tant pour le patron que le tissu... Bref, très motivant je trouve !

Je suis ravie d'en savoir plus sur ton parcours et les influences qui guident tes choix ;-)

nanomag (il y a 1 mois, 1 semaine)

Merci pour ce portrait, la galerie de projets d'Elise est magnifique, c'est inspirant de voir que l'on peut transformer ses envies de froufrous romantico victoriens, en un style quotidien impeccable, féminin, rafinée

CharliePop (il y a 1 mois, 1 semaine)

Je suis surprise, tu ne couds pas depuis si longtemps, et pourtant, du plus loin que je me souvienne, tes vêtements font toujours très nets et propres! J'aurais mis une pièce sur le fait que la couture t'accompagnais depuis une décennie au moins. Je suis contente d'en découvrir davantage sur toi, c'est toujours un plaisir de découvrir tes jolis vêtements !

Nabel (il y a 1 mois, 1 semaine)

Joli portrait !

Et pour ta conclusion, j'ai trouvé le tricot très barbant quand j'ai voulu m'y mettre la première fois (il y a plus de 20 ans, à la naissance de mon fils !). J'avais tout de suite laissé tomber. Et il y a deux ans, j'avais vraiment très très envie et j'ai accroché tout de suite ! Donc, il ne faut pas se forcer, quand c'est le bon moment, c'est le bon moment !

une_petite_crevette (il y a 1 mois, 1 semaine)

Toutes ces photos me rappellent des souvenirs ! C'est un très beau portrait.

En revanche, je suis pas d'accord : le tricot c'est pas barbant quand c'est bien enseigné 😂

Anne Marie (il y a 1 mois, 1 semaine)

J'aime bien les cousettes de Sewperelise et les explications qu'elle donne. Bravo à elle et à Mousse qui a écrit l'article.

Slow (il y a 1 mois)

Très  joli portrait, et ses vêtements sont magnifiques ! Je fonce sur son blog immédiatement 😊

sewperelise (il y a 1 mois)

Whoaw, un grand merci à toutes pour vos commentaires... Toutes vos réactions me touchent énormément ❤️

@une_petite_crevette ah mais je n'ai jamais dit que ça avait été mal enseigné, au contraire, j'ai eu une super prof 😃 C'est surtout le projet que j'avais choisi que j'ai trouvé barbant... 

pois-chiche (il y a 1 mois)

merci pour ce beau portrait. Je confirme, pour moi aussi le tricot est un super complément à la couture.

Grenadine C (il y a 1 mois)

Que de belles réalisations Elise ! Ta chemise Reina brodée m'a tapé dans l'oeil quand tu l'as montrée la première fois et je l'ai toujours dans la rétine ;)