[Needlenaute du mois] la Rumba des Aiguilles

Par papelhilo le 18 septembre 2020 dans Needlenaute du mois

Un joli pseudo, une technique de prédilection à contre-courant de la tradition, des réalisations à la forte personnalité ... tout cela nous a donné envie de mieux connaitre celle qui se cachait derrière la Rumba des Aiguilles !

Petite présentation ...

Bonjour, je m’appelle Tiphaine et je vis en Bretagne avec mon conjoint et ma fille de 13 ans.

Après mes études, j’ai passé 9 ans en Allemagne où j’ai travaillé en maison d’édition et en imprimerie comme opératrice pao. En août 2000, je suis rentrée à Rennes avec mon Olaf dans la valise (oui, mon conjoint s’appelle Olaf… et, ô miracle, il n’a pas encore fondu !). Dans la foulée, j’ai créé un atelier de création graphique en association avec mon frère et mon père - petite entreprise qui perdure encore aujourd’hui !

Depuis quelques années, je publie mes projets couture sur mon compte IG Je_couds_tu_couds et, en mars dernier, j’ai ouvert un second compte IG dédié à la broderie : La Rumba des Aiguilles. Ce nom est un clin d’oeil à la chanson « La Rumba du Pinceau » de Bourvil (un artiste que mon grand-père adorait) qui évoque, à sa façon, un thème rarement choisi en chanson : l’artisanat.

 

Couture ou broderie, entre les deux ton coeur balance !

J’ai toujours vu ma mère coudre, tricoter, broder. Les magazines 100 idées (le Marie Claire Idées version 70’s !), Modes & Travaux, Phildar traînaient partout dans la maison et elle avait toujours un projet en cours. Bref, je baigne dans le fait main depuis ma plus tendre enfance (merci maman !)

C’est à la naissance de ma fille que j’ai commencé à coudre de façon plus assidue. J’ai tout d’abord cousu la déco de sa chambre (tour de lit, rideau, objets de déco) puis je suis passée à la couture de vêtements – je me rappelle avoir eu un gros coup de cœur pour les patrons de couture japonais : c’était simple et parfait pour se lancer ! Petit à petit, je suis passée à des projets plus ambitieux. J’apprenais en faisant mais j’étais limitée par mon manque de technique. Je me suis donc inscrite aux cours de couture des Piqueuses d’Idées à Rennes. Cette association m'a permis de beaucoup progresser et de rencontrer des personnes aussi couture-addict que moi (le bonheur, quoi !). Ces 2 dernières années, j’ai pris des cours de coupe à plat et je commence à créer mes propres patrons. A la rentrée prochaine, je vais suivre des cours de stylisme (comment créer un patron à partir d’un dessin ou d’une photo), j'ai trop hâte !

Pour la broderie, c’est différent. J’ai commencé en octobre 2019 pendant les vacances de la Toussaint. L’avantage de la broderie sur la couture, c’est que c’est facilement transportable. J’avais préparé un dessin que j’avais transféré sur un t-shirt et ma première créa en broderie a vu le jour. Avec le recul, cela manquait de maîtrise à tous les niveaux mais l’expérience m’a tellement plu que je n’ai plus arrêté. Depuis, les modèles s’enchaînent et j’avoue être devenue accro.

La broderie est une activité dans laquelle je me sens plus libre. Le fait de pouvoir mener le projet de A à Z me plaît beaucoup ; trouver LA photo inspirante, en faire un dessin, le transférer sur le tissu et le voir prendre forme sous mes doigts quand je le brode est très enthousiasmant. Dans cet exercice, j’ai décidé de ne rien m’interdire. Et si je ne maîtrise pas tous les points, hé bien tant pis, ceux que je connais suffisent amplement pour faire ce que je veux. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’il m’arrive très souvent de coudre (ou broder, je ne sais pas trop quel terme employer...) mes modèles à la machine à coudre. Cela me permet de les réaliser assez rapidement et d’utiliser une technique que j’aime beaucoup : l’appliqué.

  

Comment définirais-tu ton style ?

Je n’ai pas de style bien défini, je fonctionne essentiellement au coup de coeur. Le critère de sélection, c’est le confort. Je sais que si je ne me sens pas bien dans un vêtement, il restera au fond de mon armoire. Ma tenue au quotidien se résume à un jeans ou une jupe avec blouse ou t-shirt portés avec des sneakers (et oui, le confort toujours...). Sans oublier les robes, c’est ce que je couds le plus.

Pour la broderie, je trouve que le hashtag #drawingwiththread (on pourrait le traduire par dessiner avec du fil) correspond bien à ce que je fais.

  

Sources d'inspiration ...

En couture, la galerie des projets de T&N est une mine. Sinon, je passe pas mal de temps sur IG et Pinterest. Quand je repère un patron, j’attends de voir ce qu’il donne sur les autres couturières avant de me lancer.

En broderie, c’est définitivement sur une banques d’images à laquelle je suis abonnée. J’ai sélectionné des tonnes de photos inspirantes qui sont en attente. Il va falloir faire des choix car une vie ne suffira pas.

Quelles sont tes marques de référence ?

Pour la couture, mes marques préférées sont République du Chiffon et Atelier Scämmit. Quant au tissu, mes choix se portent souvent sur le crêpe et le wax.

En broderie, j’aime beaucoup les propositions d’atelierhoop, seize.paris et formedfibers. J’utilise essentiellement de la popeline que je trouve à très bon marché chez Tissu du monde et d’Ailleurs à Rennes. J’ai aussi essayé le papier comme support de broderie (dernière illustration à droite ci-dessous) et je dois dire que le résultat est étonnant.

  

Des réussites ... et des ratés !

En couture, j’aime bien la première jupe que j’ai réalisée à partir de ma jupe de base. En broderie, j’ai un petit faible pour mes modèles Charlotte et Miss Flying Kiss.

  

Mon plus beau raté en couture... Ils ne se comptent plus... Le dernier en date : une robe style vintage que je trouvais vraiment belle. Elle m’a demandé beaucoup de travail pour un résultat pas du tout à la hauteur...

Et le plus beau raté en broderie, ce sont LES DENTS. Tous les modèles avec des personnes qui sourient. Je ne réussis pas à faire les dents, on dirait qu’elles portent un appareil dentaire... Mais je n’ai pas dit mon dernier mot !

 

Qu'y a-t-il sur ta liste d'envies ?

Je compte continuer à broder des vêtements comme celui que j’ai réalisé sur le thème de la broderie bigoudène. J’aimerais faire une tentative de motif plus géométrique.

 

D’autre part, je travaille actuellement sur un projet déco mêlant couture et bricolage. Affaire à suivre...

 

Pour en savoir plus

son profil sur T&N
son compte IG la Rumba des Aiguilles
son compte IG Je couds Tu couds

A propos de l'auteur : papelhilo

Elle aime la couleur, la récup' et le bidouillage. Curieuse et pleine de ressource, ses découvertes nous font rêver et voyager !

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Douce Dodie (il y a 1 mois)

Découverte et gros coup de <3

CharliePop (il y a 1 mois)

Un portrait qui donne très envie de s'essayer à la broderie avec appliqué ! C'est ravissant ! 

SunShine (il y a 1 mois)

Joli portrait, j'ai envie de m'essayer à la broderie machine maintenant !

Tita (il y a 1 mois)

Contente d’en savoir plus sur l’autrice de ces belles broderies !

papelhilo (il y a 1 mois)

pour les dents, je comprends tout à fait, pour avoir le même problème en dessin !! je crois qu'en fait, il vaut mieux ne pas les dessiner du tout, ça rend tout aussi joli !

Liseli (il y a 1 mois)

Je me demandais qui était la Rumba des Aiguilles en voyant l'article apparaître et puis en voyant les projets, j'ai fait "ah mais oui!" Joli portrait et très jolies réalisations! C'est en ne s'interdisant rien qu'on fait les plus belles oeuvres :-)