La jupe zéro déchet de Missumlaut-Kikoo

Par Liseli le 20 septembre 2021 dans Techniques & tutos

Missumlaut-Kikoo nous fait aujourd'hui le plaisir de partager avec les Needlenautes ses aventures de conception et couture zéro déchet.

Cet article vise simplement à donner un exemple simple, concret, réalisable à ses propres mesures, de la création d'une jupe ample sans déchet, par une amatrice et dépassant un peu les concepts de rectangles noués à la taille ou de robes sacs (le tout sans devoir apprendre le finlandais).

Je ne reviens pas sur le concept de conception sans déchet, déjà bien expliqué ici et illustré concrètement ici. Cette jupe est largement inspirée du modèle de jupe japonaise de Studio Faro pour les pans qui retombent devant et de la jupe crayon d'Holly McQuillan pour l'utilisation de la découpe en pièce rapportée avec couture visible. Elle diffère des deux en étant plus évasée, ce qui correspond à ma morphologie et à mon besoin de mouvement.

Le concept

Voici ce qui pilote la géométrie de la jupe pour qu'elle soit adaptable à chacune.

L'idée est un constat simple : une ligne courbe qui relie 2 points est toujours plus longue que la droite qui fait le même job. En première approximation, si on forme le rectangle en une sorte de tronc de cône (ci-dessous à gauche) et qu'on fait une ligne droite parallèle au sol qui représente la taille, on supprime l'excès de tissu accumulé sur les reins (ci-dessous à droite).

 

Déplié, ça fait une courbe qui ressemble fort à une courbe de ceinture usuelle.

Le morceau coupé, raccordé en bas, va permettre à la jupe d’avoir une longueur à peu près homogène, à part les pans qui retombent.

Le tissu

J'ai fait mes expériences avec du Milano très stable, peu étirable. Je pense que le biais d'un tissu chaîne et trame devrait suffire à donner ce peu d'élasticité, à condition que ce soit un tissu avec du drapé, bien tombant. La hauteur de tissu - 60 cm pour moi - donne la hauteur de la jupe, la laize (sur l'exemple, 150 cm) devant permettre d'entourer les hanches avec de l'aisance et un peu de recouvrement. L'envers du tissu est visible au revers des pans. J'ai ensuite fait une expérience avec un tissu chaîne & trame élastique dans le sens chaîne, avec quelques inconvénients...

Création de la courbe, qui constitue le total du patron

La courbe est en 3 parties : un bord d'un pan qui retombe, la courbe de taille, l'autre bord de pan qui retombe. La photo montre la moitié du patron à couper au pli à partir du milieu dos (à gauche sur la photo). La courbe de la taille est définie par votre morphologie : vous pouvez utiliser celle d'une jupe de base avec pinces, personnalisée si vous avez, ou celle d'un patron de jupe qui vous va bien. Vous pouvez aussi enrouler le tissu sur vous et faire marquer par une aide la ligne de taille à la craie.

Options de design:

Coupe et couture

Egaliser votre morceau de tissu pour avoir des bords nets. Posez votre patron sur le tissu et coupez selon la courbe. Faites glisser un morceau sur l'autre pour raccorder les longs bords droits (ci-dessous à gauche). Coudre ces bords et ouvrir la couture. J'ai utilisé comme raccordement un point "flatlock", en jaune pour la visibilité mais ça fait également décoratif. Le haut de la jupe est à gauche de la photo, les petites bosses dans la découpe étaient une fantaisie perso pour accentuer la taille haute au dos (ci-dessous, au milieu). D'autres options sont certainement possibles, plus ou moins décoratives ou discrètes. Finir les bords de la pièce. J'ai fait un surjet contrastant mais un biais serait bien sur du tissu tissé car les deux faces du tissu seront visibles avec les pans.

Coudre à l'intérieur (ou à l'extérieur, pourquoi pas) une bande entre les points d'inflexion pour éviter l'étirement de la ceinture. J'ai choisi du Petersham, sorte de gros-grain très souple et doux qui prend facilement les courbes.

Essayer sur vous et marquer les points où vous allez mettre boutonnières et boutons, crochets, zips, boucles, ce que vous voulez. N'ayant pas prévu assez de recouvrement pour faire un vrai portefeuille, j'ai juste plié les bords et mis boutons et boutonnières. Un zip entre les bords aurait fonctionné aussi.

L'expérience montre qu'il faut bien placer le recouvrement si l’on veut une jupe portefeuille : prolonger la courbe des devants ce qui revient à éloigner le point d'inflexion où l'on passe dans les pans.

A propos de l'auteur : Liseli

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

kiki34 (il y a 1 mois)

Très ingénieux, bravo!

Tita (il y a 1 mois)

Merci d'avoir partagé avec nous ton expérience !

Lune_Bleue (il y a 1 mois)

Grand merci pour cette explication fort claire !

CharliePop (il y a 1 mois)

Merci pour ce retour détaillé! Les expérimentations couturesques des unes et des autres sont toujours un régal à lire et à (re)découvrir smiley

soffie (il y a 1 mois)

Super intéressant, merci d'avoir débroussaille le truc !

(Sinon, on dit finnois pour la langue wink)

detouteslescouleurs (il y a 1 mois)

Merci pour ce super tuto ! Futé, anti-déchets, et en plus la jupe est jolie !

Grenadine C (il y a 1 mois)

Merci pour cette expérience de patronage ingénieuse, le résultat est tentant !

CYQLAF (il y a 2 semaines, 4 jours)

Mazette, quel taff et quelle réflexion !