[Artiste] Tsurubride

Par papelhilo le 3 mai 2019 dans Découvertes, Art & Créateurs

Les oeuvres de Meghan Willis, alias Tsurubride, ont peut-être déjà croisé votre chemin ; si ce n'est pas le cas, venez découvrir son univers brodé et peint qui ne laisse pas indifférent ...


Linear reflection - 2016 - série Spatial recognition

Canadienne de naissance, et installée désormais à Hong-Kong, Meghan a suivi une formation artistique et travaillé dans le monde de la mode - ce qui transparait très clairement dans ses oeuvres où les personnages (surtout des femmes) adoptent souvent les postures dynamiques et sensuelles de la photo de mode. Le vêtement prend également une place centrale, qu'il cache à peine ou dévoile largement les corps. L'usage des textiles est crucial pour cette artiste qui n'est pas que brodeuse, puisque ses réalisations font la part belle aussi à l'appliqué et à la peinture : mêlant les techniques, elle peint sur cuir, et brode la toile du peintre !


Organza study 2017 - Drowning in sorrow 2018 - série Soft layers

Ses oeuvres ont souvent pour point de départ des photos, prises par elle ou son mari photographe, qui est son alter ego artistique. Meghan est aussi sa propre modèle, puisqu'elle pose pour nombre de ces photos qui lui serviront ensuite de base de travail. Un travail qui pourrait, présenté ainsi, paraitre narcissique, mais qui cherche au contraire à revendiquer une nature universelle de la femme, à la fois sensuelle, douce, et forte, sans peur. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si l'artiste passe par la broderie ancestralement féminine pour dépeindre ces femmes à la fois modernes et intemporelles.


Mandy's flowers - Lola's flowers -  2017 - série Liberty of London locks

Je ne sais pas ce que vous inspirent les oeuvres de Meghan Willis "Tsurubride" ; mais pour ma part, j'ai été fascinée par celles de la série Soft Layers qui, comme leur nom l'indique, utilisent les superpositions d'organza délicat pour suggérer un monde aquatique, voilé, mystérieux ... Avec peu de matière et peu de points, l'artiste réussit à créer un imaginaire suggestif, symbolique.


Losing my head - 2019 - série Through the looking glass

J'aime aussi la série Double exposures ("doubles expositions") qui approfondit une technique déjà abordée dans la série Through the looking glass et renvoie à l'univers de la photographie tout en s'éloignant de celui de la mode (qui personnellement me parle moins). A nouveau, avec une grande simplicité de moyen, l'artiste crée une impression de mouvement tout en mystère. Comme vous le verrez dans la présentation qu'elle fait d'elle-même sur son compte Instagram, Meghan Willis revendique une complexité de l'être qui est toujours pluriel, qu'on ne peut enfermer dans une case unique ...


Arc 2017 - série Floral Eden

Pour en savoir plus

le site de l'artiste
son compte Instagram

une interview en espagnol sur le site Las Hilanderas
une interview en anglais sur le site Mr X Stitch
 

A propos de l'auteur : papelhilo

Elle aime la couleur, la récup' et le bidouillage. Curieuse et pleine de ressource, ses découvertes nous font rêver et voyager !

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Pic et pic (il y a 1 année, 2 mois)

Merci pour cette decouverte! J'ai été voir sur son site. J'ai une preference pour la série double exposure puis floral eden.

Oscar1965 (il y a 1 année, 2 mois)

Les séries Floral Eden et Liberty of London Locks sont celles qui contiennent le plus d'oeuvres qui me touchent quoiqu'il y en ait aussi dans les autres séries que j'aime bien. 

Merci de nous faire partager cette découverte. Je trouve cela très inspirant! Cela aide à me pousser hors des sentiers battus en matière de broderie!

 

mimi brind'fil (il y a 1 année, 2 mois)

Whaou! quelle belle découverte merci !