À la rencontre de Margaux, créatrice des patrons Domum

Par lucie_mdhda le 6 juin 2022 dans Art & Créateurs, Interviews

La Rédaction vous invite aujourd’hui à la découverte d’une créatrice discrète au style très reconnaissable : Margaux, qui se cache derrière la marque Domum.

C’est grâce à Instagram que j’ai découvert l’univers de Margaux et de sa marque de couture “Domum”, et j’ai tout de suite eu un coup de cœur pour ses réalisations. Peut-être parce que l’on sent tout de suite que Margaux est une artiste et qu’elle a son style bien à elle, ou peut-être parce qu’elle valorise beaucoup la réutilisation de tissus chinés, ses créations me parlent. Parmi les dizaines de créatrices de patrons de couture qui se sont lancées ces dernières années, je trouve que le style des patrons Domum se démarque et personnellement, j’aime quand les gens assument des choix esthétiques forts. Je suis donc très contente que Margaux ait accepté de répondre à mes questions et je suis ravie de la faire découvrir à celles et ceux qui ne la connaîtraient pas encore. 

Bonjour Margaux, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Hello, Moi c'est Margaux, j'ai 29 ans. Je vis en Normandie, à Rouen, avec mon compagnon. 

J’ai étudié aux Beaux Arts de Rouen pendant 5 ans et c'est pendant mes études que je suis tombé dans la couture.

Création textile de Margaux Morin aux Beaux Arts

J’ai toujours été curieuse et manuelle, je suis une touche à tout et les Beaux Arts c’était parfait pour ça. J’ai pu m’initier à toutes sortes de média. J’ai travaillé le bois, le métal, la céramique, la photo, l’édition... et ça m’est encore utile aujourd’hui. 

C’est en 3ème année (2014) que j’ai commencé à travailler avec du tissu, c’était pour un projet de diplôme. J’ai trouvé ça super à travailler ! Ça prend toutes les formes, on peut vraiment en faire ce que l’on veut. J’ai alors commencé à utiliser la couture dans quasiment tous mes projets.

Détail création Margaux Morin aux Beaux Arts

Comment en es-tu venue à la création de patrons de couture ?

J’ai commencé à coudre des vêtements un peu avant la fin de mes études mais c’est surtout après les Beaux Arts que ça a pris plus de place. 

Je voulais voir comment étaient conçu les vêtements, la curiosité encore une fois, et j'ai adoré !! Je me faisais mes propres modèles et je me suis dit : pourquoi ne pas essayer d’en vivre un peu ?

Pourquoi la création de la marque Domum ? Et pourquoi ce nom ?

Domum signifie “maison” en latin, c’est un peu un reste des Beaux Arts. Je travaillais autour de la mémoire collective/familiale et autour du foyer, et la maison était un symbole fort dans mes travaux. Je n’ai pas réfléchi longtemps, je voulais un mot qui renvoyait à ça. 

Et vu que les patrons sont fait maison ça colle parfaitement je trouve ! Par contre beaucoup de cabinets d’architecture s’appellent comme ça aussi !

Patron robe Square en tissu chiné à carreaux par Domum

Exerces-tu une activité à côté du développement de ta marque ?

Pendant quelques années j’ai travaillé dans un atelier d’encadrement. C’était vraiment bien mais la couture me prenait tout mon temps à côté alors j’ai eu la chance de pouvoir arrêter et d’avoir le chômage pour pouvoir me lancer à 100 %. On verra bien ce qui se passera, mais je croise les doigts ! 

Domum n’a pas encore beaucoup de patrons à son actif, mais il se dégage déjà une patte très personnelle dans les modèles. Où puises-tu tes inspirations ?

Je pense que c’est parce que je ne cherche pas à faire ce qui marche ou ce qui est tendance, je fais ce que j'aime et ce dont j’ai envie sur le moment.

Mes études m’ont permis d’avoir une patte, c’est certain, de développer mon univers et je pense que je le retranscris en couture. 

Il y a aussi le fait que je chine beaucoup donc forcément je suis attirée et inspirée par la mode vintage. 

chemise Rimini par Domum vue de dos

À titre personnel, quels sont les vêtements que tu aimes le plus porter ?

La question difficile !!

Je crois que ce que j’aime le plus porter ce sont les robes, avec des poches bien sûr ! Je me sens bien et belle en robe. C'est le vêtement magique dans lequel je me sens le mieux, plus forte. 

Après, le vêtement que je porte clairement le plus c’est le jean (vintage taille haute), car c’est un vêtement facile : avec une chemise ou un top et hop c'est parti ! 

Est-ce qu’il t’arrive encore de coudre des patrons d’autres marques ou tu privilégies désormais tes propres modèles ?

Oui, ça m’arrive encore. De moins en moins souvent mais pour les sous-vêtements et quand j’ai un coup de coeur énorme !

Y a-t-il une chose que tu détestes particulièrement en couture ? Laquelle ?

En couture, pas vraiment. Je prends du plaisir de la création du modèle jusqu’à la réalisation, même si je ne raffole pas de la pause des boutons ! 

Par contre en tant qu’auto-entrepreneuse j’ai du mal avec les multiples casquettes. Si je pouvais donner la partie communication à quelqu’un, je le ferais avec plaisir ! Il y a plein de choses que je ne montre pas car la communication me bloque et me paralyse.

Dessin technique de la robe Trapèze par Domum

Je sais que tu aimes particulièrement chiner des tissus d’occasion pour coudre tes vêtements. Comment fais-tu pour toujours trouver le coupon parfait ?

Il y a pas mal de brocanteurs à Rouen et ça aide beaucoup. Je scrute les braderies, vide-greniers à la recherche de pépites mais c'est vraiment de plus en plus difficile car de plus en plus de personnes le font aussi. 

Le hasard y est pour beaucoup et les copains brocanteurs aussi !

Au début je faisais ça car je n'avais pas les moyens d’acheter des tissus de bonne qualité mais c’est vraiment devenu une étape importante dans mon processus créatif et j’ai aujourd’hui du mal à acheter du tissu neuf. 

Dans les débuts de ton compte Instagram, tu brodais beaucoup tes vêtements. Est-ce une pratique que tu continues toujours ?

Beaucoup moins ! Je brode encore quelques pièces et je personnalise des vêtements mais des choses moins conséquentes qu’au début. J’aimerai bien refaire des grosses pièces en broderie, j’en parle souvent avec mon compagnon qui est dans le tatouage et qui dessine beaucoup. Pourquoi pas mélanger les deux univers...

Quels sont tes prochains projets pour Domum ? 

Récemment j’ai agrandi ma gamme de tailles jusqu’au 58 donc j’aimerais retravailler mes premiers patrons. 

Je suis aussi en train de faire mon site internet sur lequel il y aura mes patrons mais aussi des vêtements à la confection, tirés de mes patrons et proposés dans des tissus chinés ou non.

Et 2 nouveaux patrons sont en préparation : un top qui est en phase de test et un pantalon qui le sera bientôt j’espère ! 

réalisation chauffe-coeur patron Domum

Parmi la Rédaction il y a des fans de ton travail, es-tu à la recherche de testeuses pour tes prochains patrons ?

Merci beaucoup ! Ce serait avec plaisir, je suis toujours à la recherche de testeuses. Il y a quelques filles avec qui j’adore travailler mais je sélectionne toujours de nouvelles personnes pour avoir un nouveau regard à chaque création.

Un dernier mot à ajouter ?

Il y a 1 an environ, quand j’ai sorti mon premier patron Square, je me disais “si ça marche tant mieux, sinon tant pis” ! (Je me le dis encore à chaque sortie de patron) mais JAMAIS je n’aurais imaginé que mon univers plaise et que mes modèles soient cousus et recousus. Je n’en reviens toujours pas ! Je suis tellement reconnaissante envers les testeuses, les personnes qui m’envoient des gentils mots, les personnes qui achètent mes patrons, celles qui partagent, qui parlent, qui cousent, qui portent, qui me suivent et m’apportent un sacré soutien !

Je ne peux ajouter que ça : Merci !

Merci à Margaux d'avoir pris le temps de nous répondre et longue vie à Domum ! Vous pouvez retrouver son travail sur son compte Instagram ou sa boutique Etsy en attendant la mise en ligne de son site internet.

Crédits photo : Toutes les images sont ©Domum, tous droits réservés

A propos de l'auteur : lucie_mdhda

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

missumlaut-Kikoo (il y a 3 semaines, 3 jours)

Bravo pour ce travail de création qui échappe à la fadeur consensuelle.  Merci pour ce dialogue avec une créatrice que je croyais ne pas connaître. En allant sur Etsy j'ai constaté qu'en fait, j'avais des petits coeurs sur des modèles. Et ...les photos qui illustrent l'article sont vraiment bonnes. C'est bien agréable aussi. 

CharliePop (il y a 3 semaines, 3 jours)

Voici un article et une artiste qui ne me laisse pas indifférente non plus. J'avais déjà flashé également sur plusieurs modeles. On sent la personnalité à travers les patrons proposés. Je suis personnellement très sensible à cette source d'inspiration interne (et non externe: pour coller à la mode du moment). Merci Lucie d'avoir mis la lumière sur cette belle marque aujourd'hui! 

Sophie D (il y a 3 semaines, 3 jours)

Merci pour la découverte ! Plusieurs de ses patrons me font de l'oeil !

papelhilo (il y a 3 semaines, 3 jours)

j'adore et les modèles et la démarche qui ose et assume (même si rien n'est rebelle en soi, se démarquer de l'air du temps demande désormais un vrai courage). Longue vie à Domum et plein d'énergie à Margaux pour tracer sa route !

Fourmi (il y a 3 semaines, 2 jours)

Bonjour, Merci à Lucie pour ce super article et bravo à Margaux pour sa démarche artistique et son audace ! J'adore la fresque bleu et blanc des premières photos et le style décontracté et totalement original des modèles. Longue vie à Domum !   Fourmi, rouennaise.

Nabel (il y a 3 semaines, 2 jours)

Merci pour la découverte ! Il faudra nous partager la sortie des deux patrons en préparation.

kiki34 (il y a 3 semaines, 2 jours)

Je ne connaissais pas du tout et c'est une sacrée belle découverte, j'ai déjà deux patrons dans le collimateur ! Hâte de voir les nouveautés, j'espère que margaux viendra nous les présenter !

Mquipique (il y a 3 semaines, 1 jour)

Merci de cette mise en lumière d'une marque que je connaissais très peu. C'est sûr que son travail est plus discret que d'autres, mais nettement plus inspiré ;-) Pas sûre que ce soit pour moi, mais j'apprécie la recherche et le rendu visuel. Un parcours intéressant, et j'avoue que j'aime assez sa démarche. Je suivrai ses sorties avec attention.